Frédéric Lucas  Plasticien

 
Né en 1966 à Rochefort sur Mer (17),  Frédéric Lucas vit à l’étranger entre 1985 et 1997.
L’Italie, les Etats Unis et L’Amérique du Sud seront ses principales destinations.
Il commence à peindre et à exposer à Los Angeles, élaborant un travail largement axé sur la recherche de matières.
Une particularité de son travail est le processus qui consiste à « détruire » sa toile en collant une feuille de papier sur une partie ou l’intégralité de celle-ci, puis en l’arrachant  à l’aide d’un décapeur thermique. Ce procédé donne naissance à un « négatif », un double que l’artiste baptise « Mue ». Le transfert de peinture révèle d’anciennes étapes de l’élaboration de l’œuvre sur toile ou sur bois alors devenue « Matrice ».
Depuis 2014 il travaille autour de taches et de coulures aux silhouettes évoquant des organismes végétales, animales ou encore des flammes. Cette fluidité contraste avec la sècheresse apparente des « mues ». Ces oppositions sont récurrentes dans son travail. Elles s’expriment par exemple à travers la juxtaposition de sujets, antagonistes ou sans rapports les uns avec les autres, où soudain les contraires se confondent, proposant une certaine unité de lecture.
Frédéric Lucas vit et travaille à proximité de Bordeaux.